Medesis Pharma et Transgene collaborent pour explorer l’apport de la plateforme Aonys® aux virothérapies oncolytiques

Montpellier, Paris, le 8 Juillet 2019 – MEDESIS PHARMA annonce la signature avec TRANSGENE d’un accord de recherche collaborative afin d’appliquer la technologie Aonys® au traitement des tumeurs par les virus oncolytiques. Cette collaboration permet de tester une approche innovante de modulation du micro-environnement tumoral, permettant d’augmenter l’activité et le domaine d’emploi des virus oncolytiques.

MEDESIS PHARMA dispose d’une plateforme technologique innovante pour l’administration de médicaments (Aonys®) qui permet l’administration d’oligonucléotides modulateurs dans une nanoémulsion par voie orale (chez l’homme), voie buccale et rectale (chez l’animal), avec un transport protégé dans le sang dans des lipoprotéines de type HDL, puis libérées directement au niveau intracellulaire par les récepteurs des lipoprotéines présentes sur toutes les cellules de tous les tissus, avec un passage de la barrière hémato-encéphalique.

MEDESIS PHARMA réalisera le design, la synthèse et la formulation de ces oligonucléotides dans la microémulsion Aonys®. TRANSGENE conduira les études pharmacologiques et mécanistiques. Le recours à la microémulsion Aonys® pour but d’élargir l’activité antitumorale et d’explorer de nouveaux domaines potentiels d’application des virus oncolytiques.

Contact Medesis Pharma contact@medesispharma.com

A propos de MEDESIS PHARMA :

MEDESIS PHARMA dispose d’une plate-forme technologique innovante pour l’administration de médicaments (Aonys®, 7 brevets internationaux, un système de micelles inverses (eau dans huile), inférieures à 5 nm, qui permet l’administration d’oligonucléotides non modifiés dans une nanoémulsion par voie orale (chez l’homme), voie buccale et rectale (chez l’animal), avec un transport protégé dans le sang dans des lipoprotéines de type HDL, puis libérées directement au niveau intracellulaire par les récepteurs des lipoprotéines présentes sur toutes les cellules de tous les tissus, avec passage de la barrière hémato-encéphalique.

L’efficacité de la technologie Aonys® pour la délivrance de siRNA non modifiés a été démontrée en pharmacocinétique avec un siRNA marqué au P32, dans l’inhibition de la protéine prion dans le cerveau sur des rats (publication S. Lehmann, PLoS One vol. 9, Issue 2) ; et en inhibant la croissance tumorale avec un siRNA non modifié formulé dans Aonys® ciblant la cycline D1 (publication en cours).

MEDESIS PHARMA a plusieurs programmes en développement utilisant la technologie Aonys® :

  • Nanolithium® qui rentre en phase 2 sur des malades pour le traitement des Psychoses associées à la Maladie d’Alzheimer
  • Trois produits en développement pour le traitement de larges populations contaminées après un accident nucléaire (Décorporation du Plutonium, décorporation du Césium, et Radioprotection)
  • Un programme collaboratif avec des équipes académiques de l’Université McGill pour le traitement des cancers du sein résistants en ARN interférence.

Plus d’information sur www.medesispharma.com

 

 

À propos de TRANSGENE :

Transgene (Euronext : TNG) est une société de biotechnologie qui conçoit et développe des produits d’immunothérapie contre les cancers et les maladies infectieuses. Ces produits utilisent des vecteurs viraux pour détruire directement ou indirectement les cellules infectées ou cancéreuses.

Les principaux produits en développement clinique de Transgene sont : TG4010, un vaccin thérapeutique contre le cancer du poumon non à petites cellules, Pexa-Vec, un virus oncolytique contre le cancer du foie et TG4001, un vaccin thérapeutique contre les cancers HPV positifs. La Société a également plusieurs autres programmes en développement clinique, dont TG1050 (hépatite B chronique) et TG6002 (tumeurs solides).

Avec sa plateforme Invir.IO®, Transgene capitalise sur son expertise en ingénierie des vecteurs viraux pour concevoir une nouvelle génération de virus oncolytiques multifonctionnels.

myvac™, une plateforme d’immunothérapie individualisée basée sur un vecteur viral (MVA) intégrant des néoantigènes, vient compléter ce portefeuille de recherche innovant, dont le premier produit TG4050 entre en développement clinique contre les cancers de l’ovaire et cancers tête et cou.

Plus d’informations sur www.transgene.fr.

 

 

Contact : Agence Acorelis – Gilles Petitot

gilles.petitot@acorelis.com – 06 20 27 65 94

Share:Share on Facebook